Mon compte

SINOFAR

Rock / Pop
AMOU / PAU

Contacts & Liens

Plus d'infos

Les deux acolytes de Sinofar n’en sont pas à leur premier coup d’essai. Lassés par les groupes à géométrie variable, assommés par le rock assisté par ordinateur et exaspérés par la quête insatiable de nouveaux amis sur les réseaux sociaux, ils sont repartis avec rage à l’assaut des scènes de la région.

Voici trois ans maintenant qu’ils planchent sur un répertoire à mi-chemin entre la fulgurance rock des Kills et l’electro hédoniste des Ting Tings et l’effet euphorisant de leur collaboration est une surprise puisque l’un comme l’autre s’adonnait auparavant à des compositions plus sombres. L’écriture se fait à quatre mains soit au fil d’improvisations communes, soit dans l’espace cosy de leur home studio où la créativité de chacun se surpasse et se mélange pour sublimer le travail de l’autre.

Quant aux paroles, elles sont en Français sur la moitié des titres (anglais pour le reste) avec l’ardent désir de conjuguer musicalité des mots et poésie. Le son finalement élaboré est plus proche d’un quatuor et ce qui frappe lors d’un concert des Sinofar est leur habileté pédestre, puisqu’il leur faut contrôler le son, lancer les rythmes et autres samples sans l’aide des mains, accaparées par des cordes à gratter et autres claviers à marteler.

Les premières répétitions furent épiques, les premiers concerts pouvaient manquer de spontanéité; mais les obstacles techniques sont aujourd’hui digérés, et la régularité de leur actualité scénique n’y est pas étrangère.

Recherche


Réseau
Facebook Twitter Myspace